Les manifestations    

             Les sorties            

 

 

 

 

 

L'assemblée générale du 17 novembre 2012

La maintenance des traditions a été matérialisée encore une fois lors de la 84e assemblée générale ordinaire du club le 17 novembre dernier, dans la salle Fanfonne-Guillierme située aux arènes.

La présidente Chantal Bourelly a animé les débats avec autorité et détermination, en souhaitant la bienvenue à la nombreuse assistance, au maire et aux représentants de la mairie ainsi qu’aux responsables d’associations locales. La parole est donnée à Cécile Trinquier secrétaire pour le rappel de l'AG 2011 et à Francis Trinquier, vice-président qui expose le rapport moral de la saison 2012. Le bilan financier est clairement détaillé par le trésorier Guy Bourneton, laissant apparaître un léger bénéfice. La présidente expose ensuite le programme pour l’année 2013…

Depuis quelques années, une récompense de 500 € est attribuée au baïle gardian amateur de la meilleure course complète. Pour 2012, le prix est décerné la manade F. Guillierme, représenté par Christian Espelly 

Pour conclure, la Présidente a souhaité remercier tous les adhérents pour leur fidélité, la confiance accordé par la Municipalité, les sponsors pour leur soutien financier, et toute l'équipe du club pour le temps donné et toute l'énergie déployée.

Sur cela, Christian Privat ,  premier président de course marguerittoise, se lève et dans un vibrant hommage remercie la présidente pour son travail remarquable à la tête du club et lui remet en témoignage et au nom de tous les adhérents, des fleurs et un superbe barbecue.

CB

Composition du bureau

Président d’honneur :       William Portal Maire et Conseiller du Canton

Présidente :                         Chantal Bourelly

Président-adjoint            Francis Trinquier

Secrétaire :                          Cécile Trinquier

Secrétaire -adjoint :          Georges Guilhot

Trésorière :                          Dominique Louvrier

Trésorier-adjoint :             Guy Bourneton

 

Conseillères et conseillers techniques :               

 Annie Chabrier, Arlette Guilhot, Bernard Coulon, Boris Montbellet, Carole Marc, Chantal Antonin, Christian Privat, Eric Marc, Georges Goudet, Guilhem Arro, Henri Grau, Jean-Bernard Antonin, Michel Montbellet, Mireille Mayor, Philippe Puech, Thierry Cazolive.

19 janvier 2013 chez Gillet, les tripes à Jacotte

Le mauvais temps n’a pas retenu les amis du club taurin à se rendre à Aureille chez le manadier local, Daniel Gillet.

Arrivée au mas et réception par nos sympathiques hôtes. On installe le déjeuner et chacun peut profiter à volonté de tout l’étalage de charcuterie, fromages et chocolats.
Avec la complicité de Daniel et Guillaume, visite des installations et promenade en charrette à la rencontre des cocardiers et des futurs espoirs.

Retour à la salle ou l’apéritif est installé et la mise en table  faite. Le repas sera servi avec au menu une anchoïade, les succulentes tripes de Jacotte et un excellent mille feuille sur lequel sera placé une bougie  pour fêter, à l’improviste, l’anniversaire de Roselyne.

Il est déjà l’heure de se séparer et nous remercions chaleureusement Daniel, Jacotte et Guillaume pour leur gentillesse et leur convivialité.

CB

 

Présentation de la saison 2013

ct la bouvina,marquerittes,courses camarguaisesL'ouverture de cette soirée fut lancée par la présidente du club, Chantal Bourelly qui a vivement remercier les acteurs de la temporada écoulée, en l'occurrence les membres de la Bouvina qui donne de leur temps, sans compter leurs efforts.

Bons nombres de manadiers, raseteurs, clubs taurins amis, élus ainsi que le public fidèle, firent honneur au club taurin en participant à ce moment.

 

Table rondePlace à la causerie organisée et animée par Francis Trinquier, vice président de l'association, autour du thème "enjeux des élevages camarguais et espagnol", avec comme intervenants Christian Espelly et Pascal Mailhan.

La mise en évidence des difficultés rencontrées sur le travail de sélection du bétail et l'importance des territoires par rapport aux éleveurs ibériques ressortent en point majeur de cette discussion.

Également évoqué le conflit actuel qui oppose les toreros de l'ancienne génération à leurs cadets dans leur façon d'aborder toutes les castes de toros avec plus d'aisance, d'où plus de contrats pour ces derniers.

Un état de fait qui semblerait en conclusion s'appliquer aussi chez nos traditionnelles tenues blanches. 

Le maître de cérémonie enchaîna sur la présentation de la saison, des affiches qui devraient enchanter les gradins avec une porte grande ouverte aux nouveaux promus dans la catégorie Avenir, accompagnés par des raseteurs aguerris, ce qui laisse envisager de grands moments.

Un nouveau né au sein du club fait son apparition. En effet www.labouvina.fr voit le jour en ce début d'année afin d'offrir plus d'informations à ses visiteurs en quête de savoir.

Cette soirée se clôtura autour du traditionnel verre de l'amitié dans un généreux estrambord.

Eric Marc

Les Baumelles et son bistournage

Garlan en hivernageIl y a des jours où l’on mesure la chance d’habiter dans le midi. Ce samedi 16 février 2013, les portes de la manade des Baumelles se sont ouvertes pour recevoir les amis et les membres du club taurin.

 Après un bon déjeuner, nous sommes entraînés vers les arènes pour le bistournage de deux taureaux. Respectivement castrés par Philippe et Thierry, ils seront baptisés Filou et Cazo.

 Vient le moment attendu, la visite des taureaux. Embarquement sur la remorque et après un court trajet chaotique, nous voilà au milieu des fiers cocardiers.  Chacun savoure l’instant et le silence se fait pour écouter les commentaires et anecdotes de Guillaume.

 De retour au mas, nous sommes accueillis par Joël Linsolas dans la salle où les trophées et les photos retracent l’histoire de la manade. Autour du bar de la terrasse nouvellement aménagée, la sangria et la mouclade du mas agrémentent l’apéritif du club. S’ensuit le très copieux repas ou l’on refait le monde et notamment la Bouvine.

 Déjà 17 h et il est temps de prendre congé. Nous saluons nos hôtes et retournons vers notre bus avec la satisfaction d’avoir passé une belle journée au doux soleil hivernal.

CB

Le bistournage de Caso

Une photo peut en cacher une autre

Le bistournage de Filou

Les chanceux participants

La journée des sponsors

Dimanche 3 mars les dirigeants du club taurin "la bouvina" de Marguerittes recevaient ses sponsors, partenaires de la saison 2012/2013 lors d'un déjeuner offert dans les prés de la manade du mas de la Galère à Mas Thibert proche de la commune d'Arles.

Il s'agissait du premier évènement de ce genre pour le club qui tenait à rencontrer ses partenaires et de pouvoir ainsi faire découvrir les fonctionnalités de chacun et le déroulement de la saison à venir.

Les visiteurs auront pu juger de l'atmosphère dynamique et conviviale qui stimule à longueur d'année les vingt trois membres du bureau, ce qui aura permis de cimenter la confiance et le soutien qu'ils y apportent. Après s'être restauré de quelques grillades et autres agapes, ce n'est pas moins de deux remorques qui permirent à chacun de visiter pour les uns ou de découvrir pour d'autres la vie d'un élevage de taureaux de Camargue. De retour de cette balade matinale, le groupe fut invité aux arènes du village, afin d'y partager le verre de l'amitié dominical, où chacun d'eux reçut les remerciements pour leurs engagements auprès du club. Une matinée qui ne s'arrêtera pas là, puisque le succès était au rendez vous, l'opération sera sans aucun doute renouvelée prochainement, alors amis sponsors à très bientôt !!!

Eric MARC

 

Tous au déjeuner

On est prêt à tout

Les bious de La Galère

La sortie à la manade J.L. Blanc

"Nous partîmes cinq cents; mais par un prompt renfort

Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port."

 

Hélas, le soleil nous ayant fait défaut, d'une première sortie, devant ramener la course du jour, qui devait rassembler à la manade Blanc bon nombre de membres du club taurin, nous nous trouvâmes une grosse quinzaine sur le pré.

L'accueil chaleureux des manadiers, s'il n' a pas arrêté la pluie, a posé naturellement le sourire sur les visages de tous.

N'en déplaise à Corneille, ces quinze fidèles-là en valaient bien deux cents tant par leur afición que par le plaisir qu'ils ont montré à se retrouver pour partager le déjeuner.

La visite des "gros" sous une pluie fine, en compagnie du baïle-gardian, a permis à nos fleurs préférées de se montrer sous leur meilleur jour.

Les taureaux ont profité de cet hiver pour se reposer et reprendre les forces qu'ils avaient laissées dans les arènes en 2012. De bon augure pour cette nouvelle temporada.

                                                                                                                                                     CG  

 

Le mas Blanc

Garlan en hivernage

Les bious de Blanc

Le déjeuner

La visite mouillée

8 Mai | Journée Pierre Linares

La journée souvenir Pierre Linares est devenue une tradition qui s'ancre chaque année encore un peu plus dans la programmation du club taurin.

Cette année a vu une journée très riche tant par sa programmation que par le soutien des adhérents.

Le matin, petite mise en bouche avec la présentation des écoles taurines d'Arles, Bouillargues et Petite Camargue, avec la participation de la manade Martini. La prestation des élèves raseteurs a laissé entrevoir de bonnes perspectives pour demain.

Le repas pris en commun nous a permis d'échanger sur la saison 2012 et sur celle à venir. La gardianne, de rigueur, a été fortement appréciée de tous les convives (rien n'est resté dans les gamates).

Le concours de manades de 16h nous a permis d'apprécier le trio Sultan-Riege-Lucas chez les bious, et de mesurer la versatilité des hommes en blancs (voir Les courses).

La récompense du meilleur animateur a été décerné à LUCAS, devant l'absence totale des blancs.

Ce 3ème souvenir Pierre Linares s'est terminé autour du verre de l'amitié, à la buvette des arènes évidemment.

A l'An que ven, se sian pas maï que segen pas men !

                                                                                                                                                             CG

Le repas pris en commun

L'apéro de départ

26 Mai | Le tri chez Plo

La sortie à la manade Plo est toujours un moment de bouvine prisé par les quelques privilégiés qui se lèvent tôt le jour de la course pour assister au tri des bious de l'après-midi (voir Les courses).

L'accueil des manadiers est chaleureux, convivial et naturel. Vous avez l'impression d'être là depuis longtemps, tant les discussions sont vraies et d'une grande simplicité.

Nous avons donc, dans un premier temps, assisté au tri sous un petit soleil enfin revenu.

Dans un deuxième temps, Madame Plo nous a ouvert les portes de sa cuisine où nous avons déjeuné dans une ambiance propice à la gourmandise, d'autant plus que nous avions apporté un déjeuner pour quarante alors que nous n'étions qu'une petite vingtaine. Les gens de bouvine, manadiers et aficionados, sont prompts à dégainer le couteau pour attaquer saucissons, jambons et autre terrine, sans oublier le chocolat préféré de notre conteur. Le vin, qu'il soit rouge ou rosé, est toujours de la fête dans ces cas-là.

Les bious étant dans le char, il est temps pour nous de rentrer pour préparer le toril, la buvette et les abords des arènes (voir les coulisses).

                                                                                                                                                                    CG

Un déjeuner  de bouvine

La manade Plo, c'est aussi ça

22 Juin | La ferrade nocturne

 

LA  FERRADE


Le but de la ferrade est de marquer de jeunes bêtes au fer rouge afin de les rattacher à une manade.

Les gardians trient un veau  puis le poussent au grand galop vers le public frémissant qui le saisit et le couche à terre.

L’anouble est alors escoussuré (entailles faites sur les oreilles) avant de recevoir sur la cuisse le fer de son propriétaire.


C’est donc à la manade Didelot de Bellegarde que se sont retrouvés, comme l’année passée, les adhérents et les amis du club taurin « La Bouvina » pour un moment de convivialité.

Après l’épreuve sportive et le stress d’une échappée d’un gros taureau… direction l’apéro !  Hé là !!! certains démontrent une endurance de grand champion. La boisson de Sainte Marthe… la musique… tout est prévu pour faire monter la température. La soirée se poursuivant,  une restauration est nécessaire et « on fait tourner les serviettes » certains montrant leur talent de « grilladin ».

Une soirée de joie et de bonne humeur, comme on aime.

Un grand merci à tous les participants sans oublier les membres du bureau qui se sont investis toute la soirée.

                                                                                                                                                                CB

La ferrade

L'apéro

Les prologations

La teuf

L'ile des Embiez

29 et 30 Juin | La feria des Embiez

 

Carte postale, Féria des Embiez…….


Depuis déjà pas mal de temps, l’idée d’un séjour sur ce joyau de la grande bleue connu des victoriens mais rendu célèbre depuis par  Paul Ricard, mûrissait dans l’esprit de chacun.


Nous voici donc partis affronter le flot autoroutier des premiers vacanciers pour rejoindre cette île habituellement occupée par sa cinquantaine de résidents, lieu idyllique de villégiature et propice au farniente.

Nous partîmes quarante; mais par un prompt renfort nous nous vîmes trois mille en arrivant au port, tel pourrait être le résumé de cette aventure au cœur de la féria des Embiez.

Arrivés la veille, c’est après un bon petit déjeuner dominical, une balade sur les bords de l’île et quelques cafés plus tard que nous pouvons assister à un hommage sur la sépulture de Paul et Parick Ricard.

La journée s’enchaîne alors très rapidement par une abrivado menée pour l’occasion par la manade Lescot, accompagnée par ses cavaliers et amazones en costume traditionnel. L’heure de l’apéritif sonnante, nous nous retrouvons instantanément pris dans une ambiance des plus festives, déferlante d’estrambord, composée en majeure partie d’une jeunesse débordante et enthousiaste.
Vient alors l’heure d’aller se restaurer avec des mets de circonstance avant de rejoindre les arènes afin d’assister à divers spectacles équestres et à une démonstration de course camarguaise qui, loin de son berceau, tentera de séduire un public néophyte toujours imprégné d’un esprit des plus festifs.

Le temps passe, il nous faut penser à rassembler bagages et autres souvenirs avant de rejoindre la navette qui nous ramènera au brusc. L’heure pressante nous rappelle sur nos pas pour retrouver notre quotidien, mais voilà déjà qu’une envie naissante de revenir goûter la quiétude et la fraicheur des criques se fait sentir…..

Serait ce-là, la magie des Embiez ?

                                                                                                                                                                    Eric MARC

L'arrivée

L'abrivado

Les amazones

Le conteur a encore frappé

L'apéro

Les festaïres sont de retour

Un florilège de souvenir, une célébrité s'est invitée

28 Juillet 2013 | Le déjeuner aux arènes

Cette journée animée par la peña RICARD d’Alès a commencé par le traditionnel déjeuner offert par M. ALLEZ de la boucherie-charcuterie  VIAND’OC.

Comme à l’accoutumée, il a su étalé toute sa générosité en proposant diverses charcuteries et viandes grillées.

 Pour faire glisser ce copieux déjeuner, un petit nectar offert par les vignerons de la cave de Marguerittes.

Et pour faire digérer une paire de bestioles de la manade Gillet où les intrépides ont dévoilé leurs talents, notamment un musicien de la peña Ricard et notre super Yohan adepte des courses de nuit.

Il s’en suivra la mouclade offerte par le club taurin…..

Tout cela dans l’ambiance et la bonne humeur. Des moments de rencontres et de découvertes ou tout simplement de retrouvailles.

L’ouverture de la course du Trophée Achile Luc, orchestrée par la Souléïado de Margarido a été innovante et la prestation sur  échasses de leurs amis landais nous ont laissés pantois.

                                                                                                                                                                               CB

Nos amis Landais

La Souleiado de Margarido

Moi faim, jamais !

Au lavoir, où on ne lave pas que du linge

29 Juillet 2013 | Le déjeuner aux prés

Après une nuit de pluie torrentielle……….. Surprise……  Le temps menaçant n’a retenu personne, même pas les landais qui se sont couchés tard, tout le monde est là, assis dans les cars, prêts au départ pour la sortie aux prés.

Après une petite heure de route, nous voilà arrivé au mas des Bernacles où nous sommes attendus par les représentants de la manade Fabre Mailhan, par la peña Los Niméños….  et les moustiques. Tant pis, on s’empègue de produit et nous voilà reparti  pour faire ripaille, chanter et danser.

Plus tard, telle une procession, nous nous déplaçons pour  aller voir la présentation de la manade. 

Au loin, on aperçoit les gardians montés sur leurs beaux chevaux blancs qui poussent une masse noire qui grandit, grandit, grandit….. Silence… plus personne ne bouge….les bious sont là autant braves et fiers que vulnérables.

Les néophytes en restent « estomaqués », ils ont peur, veulent fuir mais restent scotcher sur l’image qu’ils ont devant eux. Le cœur bat fort, les yeux pétillent… Dieu que la Camargue est belle….

Après une coupo santo et une Marseillaise chanteées avec cœur,  il est temps de rentrer. Nous remercions nos hôtes Jacques et Pascal pour ce moment d’estrambord  et retournons vers nos bus avec la satisfaction d’avoir bravé le temps pour une excellente matinée.

                                                                                                                                                                                               CB

La manade aux prés et de près, trop près

Hommage famille Ricard

On mange, on boit, on danse,


 

 

 

bref on fait la fête

31 Juillet 2013 | La soirée de clôture de la fête

Dans les tumultes de la vie, il est quand même des moments d’amitié, de chaleurs humaines et de convivialité où la rencontre entre générations n’a pas de prix.

Notre repas de fin de fête fait partie de ces occasions privilégiées.

A 20 heures, 160 amis du club taurin, sourire aux lèvres et verre à la main, prenaient plaisir à déguster les tapenades de Sylvie.

Il était temps de passer sur la jolie table dressée avec goût par Nicole pour déguster l’excellent thon à la broche de notre ami Gérard.

Durant le repas, Cécile, Domie et Carole ont dévoilé leur secret pour rester en forme : la Zumba.


Suivi bientôt par d’autres adeptes de la danse, la soirée s’est terminée tard dans la nuit, avec des musiques rétro, mais qui s'en plaindrait ?

Pour ceux qui connaissent , ceux ne connaissent pas et ceux qui veulent connaître, rendez-vous à l’an qué ven.

Le thon c'est bon, même aux arènes